M. Mercedes – Stephen King

Prépare un café noir. Très noir et corsé. Voilà un bouquin à te filer des insomnies, te faire oublier ta vie sociale et de nourrir ton chat. Un polar si intense que tu croiseras les doigts avant de tourner les pages, priant le dieu des personnages littéraires d’être clément.

L’histoire

Midwest, 2009. Dans l’aube glacée, des centaines de chômeurs en quête d’un job font la queue devant un salon de l’emploi. Soudain, une Mercedes fonce sur la foule,laissant huit morts et quinze blessés dans son sillage. Le chauffard, lui, a disparu dans la brume, sans laisser de traces.

Un an plus tard, Bill Hodges, flic à la retraite qui n’a pas su résoudre l’affaire, reste obsédé par ce massacre. Une lettre du « tueur à la Mercedes »va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent.

Délaissant le fantastique pour le polar dans lequel il se glisse avec une jubilation contagieuse, Stephen King démontre une fois de plus son talent de conteur, et son inspecteur Bill Hodges rejoint les figures emblématiques du roman noir américain.

Mon avis

De prime abord, tous les éléments classiques d’un bon polar sont présents. L’inspecteur retraité qui n’attend plus rien de la vie puisque sa vie, c’était son travail. Une affaire laissée irrésolue, trop obsédante pour être abandonnée. Puis la lettre du criminel, qui vient se glisser dans les rouages. Mais c’est Stephen King, qui écrit. Ce n’est donc pas un bon polar. Non, c’est un excellent polar, un des meilleurs que j’ai lu ces dernières années. C’est un énorme coup de cœur pour des personnages ciselés, et pour une histoire qui nous entraîne dans les tréfonds de l’âme humaine et de sa complexité.

Les personnages sont terriblement attachants. Comme d’habitude avec Stephen King, ils sont très travaillés. Ils sont devant nous avec leurs forces, leurs faiblesses, leurs lignes de faille et leurs points de rupture. Point de manichéisme ici, personne n’est blanc et noir et même le criminel m’a inspiré par moments de la compassion.

Je me suis énormément attachée à l’inspecteur Bill Hodges, qui se hisse dans mon cœur de midinette à côté de l’inspecteur John Rebus de Ian Rankin (mon chouchou absolu). Depuis que j’ai appris que c’est une trilogie, je ne me tiens plus de joie car j’aurais beaucoup de plaisir à le retrouver. J’ai également eu beaucoup d’affection pour ses partenaires improbables et magnifiques Holly Gibney et Jerome Robinson.

Et l’histoire… Impossible d’en deviner le dénouement tant les péripéties s’enchaînent, bouleversant chaque fois les pronostics. La balance ne cesse d’osciller, un coup en faveur du criminel, un coup en faveur de l’inspecteur, telle une partie d’échecs entre fins stratèges.

Et toi, lecteur, tu te retrouves avec le cœur qui bat, retenant ton souffle à chaque fois que tu tournes une page, te demandant qui sera encore vivant à la fin de cette histoire.

Car Stephen King adore jouer avec les nerfs de ses lecteurs, soufflant le chaud et le froid, apportant des lueurs d’espoir pour te replonger au plus profond de tes peurs les plus obscures, t’embarquant dans un Grand Huit infernal dont tu veux absolument voir la fin.

Bien sûr, c’est addictif, comment pourrait-il en être autrement ? De rebondissement en rebondissement, la tension monte inéluctablement, la peurs’installe. Les pages tournent, de plus en plus vite.

En bref

Avec M. Mercedes, Stephen King nous entraîne dans un polar étourdissant et addictif. Un livre à lire, à offrir ou à se faire offrir. Un indispensable pour tous les amateurs de polars.

C’est en la toujours très bonnecompagnie de Maned Wolf (Déjeuner sous la pluie) que je suis partie à la rencontre de Bill Hodges. Tout aussi enthousiaste que moi, elle te présentera la trilogie dans son ensemble afin de t’en donner une vision globale.

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Maned Wolf dit :

    Magnifique chronique, chapeau !!! Et je me réjouis de lire la suite ❤

    J'aime

  2. Alaska dit :

    Vendu! Je l’ajoute à ma liste de King à acheter. Tu en parles vraiment bien et tu donnes envie hein! 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s