Mon p’tit bonheur #23

Cette semaine, j’ai cédé à l’envie qui me chatouillait le bout des doigts depuis quelques temps. J’ai ressorti aiguilles et pelotes et me suis remise à tricoter.

Concentrée, je regarde les aiguilles s’activer. Le fil court, glisse entre mes doigts, doux, tiède, vivant. Fil d’Ariane, il m’ancre dans la longue lignée des tricoteuses. Je suis ma grand-mère, je suis toutes celles qui l’ont précédées. Dans cette atemporalité je me ressource, m’apaise. Tricoter m’inscrit dans le fil du temps, comme une transmission, un héritage, un don.

Sereine et tranquille, je vois mon ouvrage prendre forme au fur et à mesure qu’il grandit. Une boutonnière, puis deux, une encolure, l’épaule. La pelote diminue régulièrement, l’ouvrage grandit, devient gilet douillet, tendre, rempli d’amour.

La soirée s’écoule, la satisfaction de créer de mes mains m’emplit.

Finalement, le bonheur, c’est simple comme deux aiguilles et des pelotes.

 

IMG_20180719_185032[1]

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Isa dit :

    Hier, j’ai ouvert le meuble où je range ma laine et je me suis dit qu’il fallait que je m’y remette.
    J’avais commencé une petite couverture pour le ptit bidule… j’étais encore enceinte de lui.. Quelle honte..

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s