Mon P’tit bonheur #17

Mardi, en sortant déjeuner, un magnifique soleil qui tiédissait à peine l’air glacé s’étalait
triomphalement sur la ville, annonçant les prémices d’un printemps que j’attends impatiemment.

Après 10 jours de grippe et un mois de pluie, ce fut assez pour me convaincre de déjeuner dehors. Armée de mon sandwich, je choisis soigneusement une place sur la grande esplanade. Je dénichais mon bonheur et m’assis en plein soleil, bien à l’abri du vent.

Devant le ciel bleu vif et sans nuage, je rêvassais. La lumière rebondissait sur les toits en ardoise de la ville, lui donnant son air pimpant et gai, se réverbérant sur les murs jaunes de pierre de Jaumont, apportant l’espoir d’un temps plus doux, du renouveau des saisons.

Je profitais sur mon visage de la douceur de ces premiers rayons déjà plus tièdes et réconfortants.

Les promeneurs, nombreux, passaient, détendus, sourire aux lèvres. L’air était empreint de cette optimisme pétillant et magique qui annonce le printemps.

Je suis retournée au travail lentement, décidée à profiter jusqu’à la dernière miette de cette si belle journée, avec le sentiment tenace que oui, ça y est, la nature commence à se réveiller.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s