The Glass Magician – Charlie N. Holmberg

le

Rappelle-toi, il y a tout juste un an, je te présentais The Paper Magician. J’avais eu un véritable coup de coeur pour l’univers poétique crée par l’auteur et pour ses personnages attachants. Lire la suite relever de l’évidence, mais le coup de coeur s’est-il reproduit avec The Glass Magician ?

L’histoire

Trois mois après avoir rendu son coeur au magicien Emery Thanes, Ceony Twill est bien partie pour devenir Plieur. Malheureusement, toutes ses pensées ne sont pas uniquement tournées vers la magie du papier : bien qu’on lui ait prédit une histoire d’amour, Ceony n’a toujours pas réussi à dépasser la barrière étudiant-professeur qui la sépare d’Emery, en dépit de leur intimité grandissante.

Lorsqu’un magicien revanchard est persuadé que Ceony possède un secret, il fait le voeu de le découvrir… même si cela doit compromettre l’essence même de leur magie. Ceony comprend qu’elle devra trouver les vraies limites de ses pouvoirs quand ceux qu’elle aime le plus se retrouvent victimes d’une série d’attaques dirigées contre elle… Tout en faisant en sorte que son savoir ne tombe pas entre de mauvaises mains.

Mon avis

Le coup de coeur n’a pas été au rendez-vous. Ce qui m’avait particulièrement plu dans le premier tome était le dosage parfait entre aventure et histoire d’amour. Je n’ai pas retrouvé ce subtil équilibre dans ce deuxième tome.

Car sache-le, dans The Glass Magician, une grande partie du suspense repose sur l’histoire d’amour naissante entre Ceony et Emery, au risque d’en devenir un peu trop sucré et un tantinet mièvre. Si le personnage d’Emery reste cohérent et ne laisse pas planer de doute sur ses objectifs, voilà notre petite Ceony transformer en oie blanche. « Il m’aime ? Il ne m’aime pas ? Pourquoi met-il sa main sur mon épaule ???  » Et parfois, oui, ça frise l’insupportable. ARRETE D’ETRE NUNUCHE CEONY !

Dans ce deuxième tome, Charlie N. Holmberg nous fait découvrir la magie du verre. Bien que cette magie possède des attraits non négligeables, je n’ai pas retrouvé la poésie associée à la magie du papier, ce que j’ai trouvé dommage car une grande partie de l’attrait du tome 1 reposait sur cet univers.

Et pourtant, malgré ces deux défauts majeurs, j’ai bien aimé ma lecture. J’avais envie de savoir comment tout cela allait se terminer, et j’envisage même de lire le tome 3. J’ai eu tendance à trouver des excuses à Ceony : elle est toute jeune et il y a la barrière sociale de la relation professeur-élève à franchir, ce qui explique son comportement. Pour dire vrai, au même âge, je ne suis pas sûre que je m’en serais mieux sortie ! Et l’autrice nous a concocté une surprise qui pourrait rendre le tome 3 intéressant…

En bref

Malgré quelques écueils, ce tome 2 reste agréable à lire et recèle quelques bonnes idées, au point de me donner envie de lire le tome 3. Les personnages restent intéressants et il y a encore de nombreux pans de l’univers créé par l’autrice à explorer.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s