Simetierre – Stephen King

J’ai découvert Stephen King vers 10-11 ans, lorsqu’un de mes cousins m’a mis Cujo entre les mains, suivi de Brume et Danse macabre. A l’époque, la terreur qui me clouait au fond de mon lit et les cauchemars m’avaient bien vite conduit a remiser Stephen King au fin fond de la liste des auteurs à lire. Lorsque j’ai rencontré Mimosa, il en avait quelques-uns, et j’ai renoué avec l’auteur grâce à Jessie et La peau sur les os.

Simetierre marque ma réelle rencontre avec Stephen King et avec son talent. Un livre que j’ai aimé de bout en bout, un page-turner qui m’a valu une semaine de nuits beaucoup trop courtes.

L’histoire

En y resongeant par la suite, Louis situa le début du cauchemar à l’instant précis où l’on amena à l’infirmerie ce garçon de vingt ans qui était en train de mourir, la cervelle en bouillie et les yeux ouverts… Ou bien, peut-être, quinze jours plus tôt : ils venaient d’emménager à Ludow, c’était la rentrée des classes, et Ellie avait hâte de leur raconter sa première journée d’école. Louis était allé coucher le bébé au premier étage, et il avait eu cet étrange pressentiment : quelque chose les menaçait. Une force inconnue, terrifiante mais irrésistible…

En fait, Rachel avait raison : ce cimetière d’animaux, à deux pas de la maison, c’était morbide, c’était mauvais pour le enfants. Pourtant, l’endroit était si beau, si attirant. Une sorte de cercle magique…

Mon avis

La famille Creed, c’est toi, c’est moi. Les parents, la fille, le fils et le chat. La bourgeoisie moyenne américaine triomphante, une certaine image de la réussite. Louis Creed est médecin, gage de rationalité et de pragmatisme. La petite famille a quitté Chicago pour un coin d’une campagne verte et riante, des voisins sympathiques et dépositaires de l’histoire du coin.

A mesure que l’amitié entre Louis Creed et son voisin Jud Crandall grandit, ce dernier leur fait découvrir le cimetière des animaux situé à proximité de leur maison.

A partir de là, tu sens que ça va partir en vrille et tu as raison.  Avec un talent consommé, Stephen King fait monter la tension puis la peur dans un crescendo frénétique. Il distille avec art les signes qui montrent le déraillement de la normalité. Des signes de plus en plus prégnants, fréquents, jusqu’à ce que l’ordre des choses s’inverse, et que l’horreur domine.

Il nous laisse pourtant avec une question à laquelle chacun apportera sa propre interprétation : libre-arbitre ou malédiction ? Dans cet enchaînement d’événements, qu’est-ce qui domine ?  Quelle part de responsabilité portent les acteurs de cet horrible enchaînement ?

Simetierre m’a aussi permis de redécouvrir le style de Stephen King, que j’aime beaucoup pour sa recherche du mot juste et ses métaphores parfois inattendues mais toujours percutantes.

En bref

L’envie de me plonger dans l’oeuvre de Stephen King m’est venue à la lecture des éloges répétés du Brocoli de Merlin et de Déjeuner sous la pluie, et j’ai décidé d’en faire un des auteurs récurrents de mon année 2018. Ma lecture de Simetierre m’a confirmé dans cette décision, tant je me suis régalée avec cette lecture. Un livre que je te conseille vivement si tu aimes le suspense et que l’horreur ne te rebute pas.

13 commentaires Ajouter un commentaire

  1. v1r81 dit :

    Stephen King est l’auteur qui a la plus grande place dans ma bibliothèque: à lui tout seul, il occupe deux étagères et demi! Ma dernière lecture de Simetierre est plutôt lointaine, mais j’en ai un excellent souvenir. Comme toi, j’ai découvert SK vers 10-11 ans, et pas forcément avec un titre recommandé à cet âge, à savoir Rage, publié sous le pseudo de Richard Bachman. Je suis fan depuis toutes ses années (je viens de me mettre un oup de vieux toute seule!!) et je trépigne dès l’annonce d’une nouvelle publication!

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Enfant, c’est plus le traumatisme qui dominé 🙂 mais à présent je le redécouvre et je me régale !

      Aimé par 1 personne

  2. Tres bon alors!!!
    ________________________________

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Oui, un excellent livre 😊

      Aimé par 2 personnes

  3. Maned Wolf dit :

    Ouiiii trop bien 😀 je suis bien contente que tu aies craqué !!! Si tu veux t’en faire un en LC une fois, tu sais où frapper ! J’ai bien l’intention de tous les lire 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Mais carrément !! Je vise Shining comme prochain Stephen King, si tu ne l’as pas encore lu on se lance en mars ?

      Aimé par 1 personne

      1. Maned Wolf dit :

        Ohhh quelle excellente idée !! Ca fait un moment que j’ai envie de le lire 😊😊

        Aimé par 1 personne

      2. Alec dit :

        Super ! Alors c’est noté pour mars 😊

        Aimé par 1 personne

  4. armoirealire dit :

    Bonsoir, j’ai terminé ce livre hier soir et je dois avouer que j’ai adoré et parfois détesté (schizophrénie), comme tu dis l’atmosphère est excellente d’ailleurs hier soir j’en ai eu des frissons ! Mais je trouve qu’il a tendance à faire des descriptions bien trop longues.. J’ai adoré Duma key, Sac d’os et Misery si ça te tente ; ) à bientôt !

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Les descriptions ne m’ont pas dérangée, je trouve qu’elles contribuent à instaurer progressivement la tension 🙂
      J’attaque Shining la semaine prochaine et je compte bien lire Misery dans l’année 🙂 je note Sac d’os et Duma Key 😉

      J'aime

      1. armoirealire dit :

        Parfait, je passerai voir tes impressions !

        Aimé par 1 personne

      2. Alec dit :

        Avec plaisir, ce sera l’occasion d’échanger nos impressions 😊

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s