Le portrait du mal – Graham Masterton

Chair de poule et sueur froide pour cette lecture horrifique. Le portrait du mal distille à merveille ambiance malsaine, événements glauques et terrifiants dans les paysages hivernaux enchanteurs de l’Est des Etats-Unis.

Après deux lectures communes décevantes avec Isa, Le portrait du mal a ravi nos coeurs de lectrices qui aiment se faire peur. Tu pourras retrouver sa chronique ici.

L’histoire

Ils étaient prêts aux pires atrocités pour conserver l’éternelle jeunesse que leur conférait le portrait maléfique.
Un portrait de douze personnages au visage en décomposition… La toile est l’oeuvre d’un certain Waldegrave, ami d’Oscar Wilde et passionné d’occultisme, mais elle est sans valeur et plutôt médiocre.
Alors pourquoi la mystérieuse Cordélia Gray veut-elle à tout prix s’en emparer ? Quel est le secret du portrait ? Qui sont ces douze personnages ?
Vincent Pearson, l’actuel propriétaire du tableau, découvre un lien entre cette oeuvre démoniaque, et une série de meurtres particulièrement abominables qui secouent depuis quelques mois la Nouvelle-Angleterre…

Mon avis

Hommage au Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde, Le portrait du mal va plus loin dans l’horreur en imaginant que le portrait qui offre l’éternité  à ceux qui sont représentés a été pris à ses propriétaires.

Et vraiment, c’est très bien fait ! Entre nausées (les asticots, les chats…) et jubilation, Masterton nous offre un hommage extrêmement talentueux et qui évite tous les écueils du genre. La montée en puissance du récit est envoûtante. J’ai adoré la dernière partie pour son originalité et l’angoisse qu’elle suscite. Le final offre un splendide dilemme, nous rappelant que chez chacun d’entre nous le bien et le mal se côtoient, et que la frontière entre les deux n’est parfois pas plus épaisse qu’un fil.

Les personnages, bien construits, fascinants, allient la distinction et le raffinement des années 1900 à la perversité extrême, les rendant autant attirants qu’horrifiants et repoussants. Cette dualité te fera tourner les pages de plus en plus vite, partagé entre fascination et horreur.

J’aimerais te parler plus avant de la sublime Cordelia et du mystérieux Maurice, du distingué Vincent et de l’insouciant Edward, mais le spoil est là, tout proche, sur le bout de mes doigts, alors chut ! Hors de question de te gâcher le plaisir de la découverte !

Le portrait du mal marque ma rencontre avec cet auteur, et quelle trouvaille ! Graham Masterton est un maître du genre, et il nous ouvre avec talent les portes de son univers.

En bref

Un livre à l’horreur envoûtante, qui te plaira si tu as le coeur bien accroché et que tu aimes les atmosphères creepy. C’est glauque, fascinant à souhait, sans jamais tomber dans le grand guignol, écueil trop fréquent dans le genre du roman d’horreur. Le portrait du mal est pour moi une belle découverte et ajoute à ma bibliothèque un auteur à suivre.

14 commentaires Ajouter un commentaire

    1. Alec dit :

      Tant mieux ! Parce qu’il vaut vraiment le coup de le lire 😉

      J'aime

  1. Sev dit :

    Ooouh que ça me donne envie!!

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Ouiiii ! Il est top ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. juneandcie dit :

    Je passe mon tour, sinon je vais encore ne pas dormir mais l’hommage au portrait de Dorian Gray a l’air génial.

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Oui, il est génial ! Ce n’est pas un pastiche, et pourtant, le portrait de Dorian Gray imprègne le livre, c’est super bien fait !
      J’avais un peu peur de ne pas dormir et finalement non, ça va 🙂

      J'aime

  3. Maned Wolf dit :

    Ohhhh ça a l’air trop bien ! Je suis une incroyable flippette quand il s’agit de film (ou de la vraie vie hein, on va pas se mentir) mais en livre ça passe tout seul !

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Je suis pareille que toi 🙂 Il est vraiment génial et original, je pense qu’il te plaira 🙂

      Aimé par 1 personne

  4. Gaelle dit :

    Comme je te le disais dans ton article PAL du mois, le résumé m’attire forcément. Mais me connaissant, je préfére ne pas me lancer dans cette lecture, je crains vraiment les trics horrifiques comme ça T_T sniff je suis déçue de passer à côté mais bon, je sais déjà que je n’aimerai pas.

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      C’est marrant on en parlait avec Isa pendant notre LC et nous sommes clairement d’accord : nous te déconseillons sa lecture, il y a des scènes qui te braqueront d’entrée à notre avis.

      Aimé par 1 personne

      1. Gaelle dit :

        Déjà tu me dis « vers » j’ai la nausée alors le lire….brrr je suis trop sensible xDD (et vous me connaissez trop bien !!)

        Aimé par 1 personne

  5. fjva dit :

    Ca fait envie vu comme tu en parles (et ayant lu le portrait de Dorian Gray)!

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Super ! Tu me diras ce que tu en penses si tu le lis 😊

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s