Les Tempêtes – Meg Little Reilly

Comment se préparer à la fin de son monde ? Comment faire face à un événement généré par notre incurie collective ? Préparation – survie – résilience. C’est le triptyque que choisit Meg Little Reilly pour nous parler de l’apocalypse climatique qui nous est promise. Je remercie les éditions Harper Collins et NetGalley pour cette lecture.

L’histoire

Fuir ou ne pas fuir ? Radioscopie d’un couple en veille de tempête.

Ash et Pia ont choisi de mener une vie différente. Quitter leur petit confort de Brooklyn, ce quotidien de trentenaires arty. Acheter une jolie maison dans le Vermont. Rêver ensemble à de nouveaux projets devant des paysages à couper le souffle.
Mais leur greendream s’annonce de courte durée, menacé par l’annonce « des Tempêtes », un événement climatique sans précédent. Face à ce réveil de la nature, plus indomptable et imprévisible que jamais, les réactions humaines sont aussi variées que les caractères. Et devant l’inéluctabilité d’une catastrophe écologique, dans l’attente d’une possible fin du monde, l’union de Ash et Pia, peu à peu, se désagrège.
Ancienne du gouvernement Obama, Meg Little Reilly livre ici une ode à la nature, interrogation sur un futur pas si improbable, et magnifique radioscopie du couple.

Mon avis

Alors que Pia et Ash viennent d’emménager dans la maison de leurs rêves et ont des projets plein la tête, le gouvernement américain annonce officiellement qu’une super tempête, bien plus terrible que tout ce qui a existé jusqu’alors, va ravager la côte Est des Etats-Unis dans les prochains mois. Tempête qui est entièrement imputable aux changements climatiques et à notre aveuglement collectif et conscient.

De ce point de départ, Meg Little Reilly nous livre un scénario catastrophe en trois parties : se préparer, survivre, puis la résilience. Elle nous dépeint la communauté d’Isole, petite bourgade du Vermont, et les différentes stratégies des habitants pour faire face à l’innommable. Elle décrit à merveille les tensions, la pesanteur, l’appréhension teintée d’incrédulité et la pression psychologique que la tempête fait peser sur la communauté. Car elle est annoncée plusieurs mois à l’avance, donnant la possibilité aux habitants de se préparer.

Au sein de cette communauté, Pia et Ash, nouveaux arrivés dont le couple part à vau l’eau au fur et à mesure que l’inéluctable se profile et qu’ils suivent des voies de plus plus divergentes.

Difficile de t’en dire plus sans te spoiler. J’ai beaucoup aimé ma lecture. Autant pour l’histoire, bien construite, malheureusement trop crédible, que pour la réflexion qu’elle induit. Le titre américain est d’ailleurs encore plus explicite : « We are unprepared »

L’autrice explique elle-même que son livre est moitié un geste d’activiste écologique, moitié un cri d’amour pour le Vermont et ses forêts. Il faut dire que Meg Little Reilly a notamment travaillé pour l’Environmental Defence Fund, un groupe de grandes entreprises de conseil dans le domaine de la protection de l’environnement, ou encore pour le Trésor américain sous le gouvernement Obama.

Et il faut bien le dire, ce livre interroge son lecteur sur son rapport à la nature. Pia et Ash sont deux trentenaires aisés qui décident de mener une vie plus simple au coeur du Vermont. Ils abandonnent leur vie urbaine et s’installent à la campagne. Cependant, leur aspiration semble plus relever d’un effet de mode que d’une véritable prise de conscience. Pia et Ash sont comme moi, comme toi. Nous faisons du compost, nous plantons quelques légumes et parfois nous nous intéressons au zéro déchet et au minimalisme, mais nous continuons à sur-utiliser nos voitures, à surconsommer et à reléguer nos préoccupations environnementales au dernier rang de nos priorités lorsque nous parlons économie et politique. Meg Little Reilly dépeint le comportement infantile qui caractérise notre lien à la nature. Nous la pensons indestructible, tels les enfants qui voient leurs parents comme des êtres puissants et invincibles. Et pourtant, à force de lui donner des coups, nous risquons de finir par tout perdre.

Alors, si toutes ces thématiques t’intéressent, je ne peux que te conseiller de lire ce livre qui agit comme un révélateur en négatif de nos comportements et nous invite à repenser notre rapport à la nature.

Ma note : 18/20. Un roman addictif et terrifiant à lire absolument.


20915499_10154975862704716_1700102572073345267_n

Ce livre concoure pour le challenge des 4 maisons.

Item : Sinistros (un livre apocalyptique ou poste apocalyptique)

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Maned Wolf dit :

    Whaou, le pitch est hyper intéressant !! Merci pour la découverte, je me le note. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Avec plaisir ! Je pense qu’il peut te plaire 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Oh ça me tente beaucoup ! C’est noté !! 😀

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Connaissant un peu tes lectures, je pense qu’il peut te plaire en effet 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s