Révoltées – Carole Trébor

La révolution d’octobre 1917 à Moscou. L’exaltation, la peur, la lutte pour ses idéaux. Et dans ce maelström, deux soeurs jumelles, Lena et Tatiana, emportée dans le flot impétueux de l’histoire. Révoltées est un roman historique qui m’a plongée avec brio au coeur de la révolution russe. C’est un coup de coeur que je ne suis pas près d’oublier, et je remercie les éditions Rageot et NetGalley pour cette formidable découverte.

L’histoire

La révolte gronde dans les rues de Moscou. Huit mois après la chute du Tsar et la mise en place d’un gouvernement provisoire, la persistance des inégalités, le spectre de la famine et la poursuite de la guerre contre l’Allemagne rendent la situation explosive. Le 26 octobre, au lendemain de la reddition de Petrograd, passée dans le camp bolchevik, l’insurrection éclate à Moscou. L’enjeu est énorme, et l’affrontement entre les troupes du gouvernement et les insurgés bolcheviks est sans pitié. Tout se joue en une semaine de combats intenses.

Une semaine qui va radicalement changer le visage politique de l’empire russe, le cours de la Grande guerre, la vie de millions d’hommes et de femmes… et la destinée de Léna et Tatiana.

Mon avis

La plongée dans le Moscou d’octobre 1917 et saisissante. L’atmosphère est particulièrement bien restituée entre exaltation, violence, peur, lutte pour un avenir meilleur. Carole Trébor, docteure en histoire, spécialiste de la Russie, permet à son lecteur de s’imaginer parfaitement quels furent les sentiments qui agitèrent les protagonistes de la révolution d’octobre.

Moscou est un personnage à part entière du roman, ce qui renforce l’impression pour le lecteur de vivre l’histoire aux côtés de Lena et Tatiana et ne donne qu’une envie : découvrir la ville de ses propres yeux. Le contexte politique et social est également parfaitement rendu. Lena et Tatiana sont pauvres, elles vivent avec leur grand-mère aveugle. Leur père a été envoyé au front et elles doivent supporter de ne pas savoir s’il est toujours vivant. L’omniprésence de Maïakovski, poète révolutionnaire, et du courant artistique futuriste achève de peindre la toile de fond d’un contexte explosif.

Lena et Tatiana sont très attachantes. Si leurs engagements sont différents, ils se rejoignent dans leurs objectifs : l’instauration d’un monde plus égalitaire et juste. Lena a choisi la voie politique dure, la révolution pour les armes. Elle appartient au parti bolchévique. Tatiana quant à elle rêve d’un accès plus égalitaire à la culture et à l’art qu’elle veut sortir de leurs cages bourgeoises pour les rendre accessibles à tous. Impossible de ne pas être touchée par ses idéaux purs, ce rêve d’un paradis sur terre qui a animé les acteurs de la révolution communiste.

Ma note : 20/20. Un livre à dévorer à partir de 12 ans.

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Gaelle dit :

    Je suis contente qu’il t’ait autant plu qu’à moi! C’est un bijou ce livre!

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Oui, il est superbe !

      J'aime

  2. Ibidouu dit :

    Je voulais le solliciter sur Netgalley mais j’avais déjà tellement de livres à lire, que j’ai passé mon tour 😦
    Il a l’air vraiment chouette en tout cas, je compte bien le lire dès que possible !

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Oh oui, il est génial !
      Moi aussi il y en a plein qui me faisait envie sur Netgalley, je me suis arrêtée à 8 en me disant que j’avais abusé tout plein ! 😁

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s