Le Coeur hypothéqué – Carson McCullers

Je remercie les éditions Le Livre de Poche et NetGalley pour cette lecture.

Ce livre est une jolie découverte d’une auteure que je ne connaissais absolument pas à travers ses écrits de jeunesse. Le livre sort aujourd’hui.

Synopsis

Nouvelles, poèmes, la première esquisse, remarquable, de ce qui deviendra Le coeur est un chasseur solitaire, ces textes, jusqu’alors inédits ou publiés en revue, ont été assemblés après la mort de Carson McCullers par sa sœur Margarita Smith. On trouve déjà dans ces écrits de jeunesse – l’auteur avait alors entre dix-sept et dix-neuf ans – tout ce qui fait le génie de ce magnifique écrivain et compose la trame de son œuvre : sa déchirante sensibilité, son angoisse de la solitude, le besoin d’aimer et d’être aimée, la difficulté sinon l’impossibilité de communiquer. Pour les lecteurs passionnés de Carson McCullers, il y a là une véritable biographie littéraire.

Mon avis

Il m’est toujours difficile de parler des recueils de nouvelles. Comment aller au-delà du simple « j’ai aimé » ou pas sans déflorer ces histoires, brèves par leur essence même ?

Celui-ci ressemble un peu à un L.N.I (livre non identifié) en rassemblant à la fois nouvelles, poèmes et travail préparatoire d’un roman. Malgré cette disparité, la découverte est intéressante. La plume de l’auteure est jolie : fluide, précise, ciselée, sensible.

Surtout, j’ai apprécié le fil conducteur qui unit toutes ces nouvelles. Carson McCullers s’intéresse à ces petits instants qui semblent anodins mais qui peuvent bouleverser la vie d’un personnage ou renverser les rapports sociaux au sein d’un groupe.

De Sucker, petit garçon malheureux et souffre-douleur de son modèle, à cette petite fille malade qui cherche l’amour de sa Maman, ces nouvelles sont faites d’instants décisifs, de moments rares aussi banals que significatifs qui changent la vie des protagonistes.

Je t’avoue que j’ai fait l’impasse sur les poésies auxquelles je n’ai pas adhéré du tout.

En revanche, j’ai aimé que soit représenté le travail de création de l’auteure à travers le travail préparatoire de Le coeur est un chasseur solitaire. J’ai trouvé que c’était une bonne idée de mettre cette esquisse qui permet de comprendre comment l’auteure préparait l’écriture de ses romans. Tirant le fil d’une histoire, faisant apparaître les personnages et leurs interactions, se questionnant sur le positionnement historique de l’oeuvre… C’est très riche d’enseignements et passionnant.

Si tu t’intéresses au processus de création et / ou à ces instants de bascule qui construisent une vie, ce livre est fait pour toi.

Ma note : 16/20, un livre à découvrir.

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Maned Wolf dit :

    J’ai souvent de la peine avec les recueils de nouvelles, le fait de devoir changer brusquement d’ambiance toutes les 20-30 pages.. mais j’aime l’idée du fil rouge, et j’avoue que le concept est intéressant 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Tout pareil ! Ou alors je ne les lis pas toutes à la suite. Mais là ça se tient 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Alec dit :

    Tout pareil ! Ou alors je ne les lis pas toutes à la suite. Mais là ça se tient 🙂

    J'aime

  3. Gaelle dit :

    Ah tiens ça doit être vraiment intéressant sur le processus créatif. Sachant qu’il est propre à chacun, je suis toujours curieuse de connaître celui d’un auteur!

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Oui, et c’est original de trouver ça dans un recueil de nouvelles 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s