Chocolatine et pain au chocolat

J’aime les mots. J’aime leur façon de se comporter, alanguis sur la langue, comme « langoureusement », ou qui claquent comme une insulte qui déchire l’air en tombant sur le pavé. Ronds, petits, grands, minces, secs, ils ont tous leur particularité.

Regarde le mot « tartine ». Ecoute-le. Tartine (oui, c’est le matin, je petit déjeune en même temps que j’écris). Dans ce mot, tu as toute la texture de l’aliment qu’il désigne : l’accroche un peu dure avec le T, puis le croquant apporté par le R et la fin plus douce, comme le beurre et la confiture qui la recouvrent. On est pas loin du gourmand-croquant de Cyril Lignac, j’assume.

237_01c200fa

Les mots sont pour moi comme des friandises. J’aime les faire rouler sur ma langue, goûter leur saveur et choisir les mots parfaits.

Gnomette écoute parfois une chanson qui parle d’un Hector qui collectionne les mots, de préférence rares et oubliés, et les met en bocaux pour en faire des histoires. J’aimerais, comme Hector, collectionner les mots et les mettre en bocaux.

A défaut, j’ai pensé que je pourrai te parler des mots. Avec mes doubles racines, sud-ouest et Est, je ne suis pas en manque de mots originaux que j’aimerais te faire connaître ou reconnaître. Aussi cet article inaugure une nouvelle rubrique du blog, et j’espère qu’elle te plaira autant qu’à moi.

Alors je ne te ferai pas le coup du duel chocolatine / pain au chocolat, mais écoute quand même, la gourmandise contenue dans ce seul mot : chocolatine. La première syllabe, c’est l’attaque de la pâte feuilletée délicate et fondante. La deuxième syllabe, tu viens de heurter la barre de chocolat qui tente de t’opposer une vague et vaine résistance. La troisième, c’est la douceur du mélange, le soupir de satisfaction.

chocolatines_web

J’en profite quand même pour te dire qu’historiquement, le terme chocolatine serait le plus approprié. Les chocolatines (le sud-ouest parle en mois, je n’y peu rien) on été apportées en France par les boulangers autrichiens au 19ème siècle, époque d’intenses échanges entre les deux pays. Or, ces derniers les vendaient sous les terme « Shokoladencroissant ». Les français auraient petit à petit transformer le terme en chocolatine (shokoladen – chocolatine).

A l’origine, le pain au chocolat désignait un morceau de pain dans lequel on fourrait un carré de chocolat. C’est d’ailleurs toujours le cas dans le sud-ouest. Lorsque les boulangers français ont réinterprété la viennoiserie, il y a comme un glissement et le terme pain au chocolat a progressivement désigné le pain au chocolat.

Si le terme chocolatine a survécu dans le sud-ouest ce serait car ils se rapproche fortement des sonorités des mots gascons !

Si tu veux plus de renseignement sur les origines du duel chocolatine / pain au chocolat, je te conseille l’excellent article de Couteaux et tire-bouchon : Chocolatine ou pain au chocolat, enfin la vraie réponse, qui est très complet et extrêmement bien documenté.

 

9 commentaires Ajouter un commentaire

  1. v1r81 dit :

    Tu sais que je t’aime, toi! 😉 Au delà du mot, de cette approche avec la façon de déguster ladite chocolatine, il y a une musicalité, qu’on ne peut apprécier pleinement que lorsque ce terme est prononcé avec l’accent du sud-ouest! Ouais, je fais ma chauvine 😉 ! Je trouve de plus qu’il y a un côté affectueux dans le mot, comme un petit surnom donné à ce plaisir gustatif, une sorte une déclaration d’amour tant le bonheur que cette dégustation procure est grand.
    Bon, c’est pas tout ça, mais ça m’a ouvert l’appétit!

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      😘 oui, je suis d’accord, ça ressemble à un mignon petit surnom 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. juneandcie dit :

    Merci pour ce cours étymologique et historique qui rend toute sa saveur au mot Chocolatine. Personnellement j’emploie indifféremment l’un ou l’autre mais chocolatine roule sur la langue comme une saveur d’enfance.

    Aimé par 1 personne

  3. NovaBaby dit :

    J’aille bien cette nouvelle catégorie, tiens ! Et je suis dans la team chocolatine moi aussi. Pourquoi se priver d’un mot si choupi ?

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      Ravie que ça te plaise ! Et je suis bien d’accord avec toi : c’est vraiment un mot très choupi 🙂

      J'aime

  4. Complètement d’accord. D’ailleurs, je n’ai jamais trop compris ce débat. Dans le nord, tout le monde dit « Pain au chocolat » mais c’est clair que « Chocolatine », ça met beaucoup plus l’eau à la bouche. Pain au chocolat, ça fait sec

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      C’est beaucoup plus gourmand et choupi 🙂

      J'aime

  5. De toute façon, un pain au chocolat, c’est du pain avec du chocolat dedans et le pain, cela ne ressemble pas au feuilleté de la chocolatine ! x) Comment ça je suis du Sud Ouest ? Non c’est faux…xD

    Aimé par 1 personne

    1. Alec dit :

      On est bien d’accord 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s