Les Chutes – Joyce Carol Oates

 

Première lecture de 2017, premier coup de coeur ! Ca mes amis, c’est une année de lecture qui débute très bien !

giphy

Il faut que je vous dise quand même pour être tout à fait honnête que je connaissais déjà l’auteur et que je savais que le risque d’être déçue était quasi inexistant ! Mais tout de même, quelle découverte mes amis ! Un roman grandiose, majestueux, un roman qui m’a laissée désarmée, malheureuse de l’avoir terminé. Au point que j’ai dû laisser passer quelques jours avant de me lancer dans un nouveau livre, et quelques jours de plus avant de pouvoir écrire cet article.

L’histoire

Veuve au matin d’une nuit de noces hallucinante – son époux, un jeune pasteur, s’est suicidé en se jetant dans les chutes du Niagara – Ariah Littrell se pense vouée à jamais au malheur. Sentiment pourtant bientôt effacé par sa rencontre inattendue avec Dirk Burnaby, un brillant avocat qui tombe follement amoureux d’elle. Une passion absolue lie très vite ce couple qui va connaître dix ans d’un bonheur total avant que la malédiction des chutes frappe de nouveau.

Désamour, trahison, meurtre ? Aux enfants Burnaby reviendra de découvrir les secrets de la tragédie qui a détruit la vie de leurs parents. Une quête poignante au coeur d’un roman aussi beau et tumultueux que ces Chutes au charme maléfique.

Mon avis

Dès les premières lignes, j’ai été captivée par cette histoire si dense, sombre et lumineuse à la fois. Je n’ai plus lâché le livre et je n’ai mis que quelques jours pour dévorer ses 650 pages.

Il faut dire que la plume de l’auteure est remarquable. Fluide, légère et pourtant d’une précision presque maniaque, elle parvient à vous faire ressentir toutes les palettes d’émotions de ses personnages, tour à tour exaltés, passionnés, fiers, intransigeants, fébriles…

Et quels personnages ! Purs produits de leur époque (le roman se déroule entre les années 50 et la fin des années 70), de leur éducation, de leur condition sociale, ils échappent pourtant au déterminisme qui semble devoir forger leurs destins.

Ariah, figure centrale du roman, fille de pasteur dans une petite ville américaine des années 50, n’hésitera pas à faire fi des conventions de la bonne société provinciale et à vivre sa vie comme elle l’entend. Personnage complexe, elle vivra les années les plus heureuses de sa vie persuadée qu’elles ne sont qu’un intermède et qu’elle est damnée. Je n’ai pas réussi à m’attacher à elle, tellement névrosée, si forte et pourtant toujours près de se briser net. Elle est une survivante, et chaque épreuve laisse en elle de profondes failles qui façonnent son évolution. J’ai eu des désaccords intenses avec certains de ses choix et pour tout dire, je ne l’ai pas toujours comprise.

Je me suis en revanche beaucoup attachée à Dirk Burnaby. Brillant avocat issu de la haute bourgeoisie, il découvre en Ariah son âme soeur, sa moitié d’orange. Habitué au succès, à une vie aisée et facile, il fait partie des notables de Niagara Falls. J’ai beaucoup aimé ce personnage pétri de valeurs qui  se dressera lui aussi contre sa caste sociale.

Chandler, Royall et Juliet, leurs trois enfants, sont également fascinants, chacun dans sa complexité, Chandler réservé et sombre, Royall lumineux et populaire, Juliet rêveuse et discrète… mais il m’est impossible de vous en dire plus sur eux sans prendre le risque de vous spoiler.

Au-delà de l’histoire d’une famille, Les Chutes content également l’histoire de cette Amérique WASP, imbue d’elle-même, ségrégationniste, prête à tout pour conserver ses privilèges, écoeurante. Il évoque également les premiers scandales environnementaux et le sort réservé aux lanceurs d’alerte. Autant de thématiques qui m’ont particulièrement touchées.

Vous l’aurez compris, c’est un roman dont on ne ressort pas indemne. Bouleversant, grandiose, c’est un livre à lire absolument.

Alec

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Sèverine dit :

    Coucou Alec! Ton résumé m’a donné envie d’aller acheter le livre directement! Ce que je vais faire d’ailleurs!! Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Tu verras, tu vas te régaler !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s