Plaintes – Ian Rankin

Pour ce premier polar d’automne, c’est avec bonheur que j’ai retrouvé Ian Rankin. Dans Plaintes, il met en scène pour la première fois son nouveau personnage récurrent : Malcolm Fox. D’abord réticente à l’idée d’un Rankin sans inspecteur Rebus, échaudée par mes précédentes rencontres avec Fox, je me suis vite laissée prendre au jeu et comme d’habitude avec cet auteur, passé les 10 premières lignes, je ne pouvais plus me détacher du livre !

hermione-granger

L’histoire

Le service des Plaintes (The complaints) : des flics qui enquêtent sur d’autres flics. Malcolm Fox y est inspecteur. Apprécié de ses collègues proches, Malcolm Fox, la petite quarantaine, divorcé, ex-alcoolique, porté sur les bretelles rouges et les cravates assorties, vient de boucler une enquête qui a fait tomber un important inspecteur ripou de la police d’Edimbourg. A peine le temps de savourer ce succès qu’il est missionné pour enquêter sur Jamie Breck, de la police criminelle, soupçonné, d’échanges de photos pédophiles sur Internet. L’enquête à peine commencé, le corps tuméfié du beau-frère de Fox est retrouvé. Le sergent en charge de l’enquête n’est autre que … Jamie Breck. Sous cette trame en apparence simple se cache un sordide complot pour le moins complexe : machination, scandale immobilier, truands et flics acoquinés… impossible de deviner l’issue de l’enquête, qui tient en haleine jusqu’à la dernière page.

Mon avis

Rankin écrit toujours aussi bien, dans un style très fluide agréable qui se lit bien.

Comme à son habitude, les personnages sont très travaillés. On s’attache à Malcolm Fox, on ressent son malaise d’être considéré comme un paria par ses pairs, comme un « faux » flic. Les inspecteurs de la police des polices n’ont pas la vie facile. Ceux qui connaissent Rebus ne pourront manquer d’établir des parallèles entre les deux. Quand tout les oppose dans « Debout dans la tombe d’un autre », on se rend compte ici que leurs vies se ressemblent peu ou prou : divorcés, des problèmes avec l’alcool, une relation assez semblable à leurs appartements… Fox est peut-être plus lisse, plus conventionnel que Rebus. Si les deux sont différents, le dépaysement n’est pour autant pas aussi important que je ne le redoutais.

Une des caractéristiques de Rankin réside dans la complexité des affaires résolues par ses enquêteurs. Plaintes ne déroge pas à la règle. L’intrigue est même si complexe que je m’y suis un peu perdue ! Pour autant, le suspens est efficace, et je me suis laissée menée par l’auteur jusqu’à la résolution de l’affaire.

Enfin, Edimbourg demeure un personnage à part entière des romans de Rankin et l’on parcourt avec plaisir aux côtés de Fox Princes Street et New Town, Hollyrood Park et Cowgate. Les amateurs d’Ecosse apprécieront !

J’ai aimé ce livre pour tous ces aspects. Toutefois, Rebus m’a manqué. La faune bigarrée de la pègre écossaise aussi. Fox n’a pas son Big Ger Cafferty, et c’est bien dommage. Rankin a fait un pari audacieux en choisissant un flic de la police des police. Pari réussi puisque selon les affaires, on s’y attache, ou il nous agace. Mais qu’en est-il de son avenir en tant que personnage récurrent ? La trame des histoires ne peut au fond qu’être la même : un flic qui enquête sur d’autres flics. C’est pourquoi j’ai choisi de lire « Les guetteurs » dans la foulée, afin d’affiner mon opinion. Je vous la livrerai dans ma prochaine chronique.

Alec

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Isa dit :

    Je n’ai jamais lu de romans de cet auteur..
    Trop de livres à lire et trop peu de temps ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait d’accord ! J’essaie de découvrir assez souvent des auteurs que je ne connais pas mais du coup ma PAL finit par atteindre une hauteur plus qu’honorable !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s